En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Les collégiens ont la parole

Discours De Rita Ouvrelle lors de l'inauguration de la boîte à lire

Par AGNES BOUCHETAL, publié le mardi 2 avril 2019 19:20 - Mis à jour le samedi 6 avril 2019 11:21
lecture(1).jpg

"Bonjour à toutes et à tous,

 

Nous faisons partie du club lecture, au collège Émile Falabrègue. Que faisons-nous dîtes-vous ? Réunis autour des mots, nous partageons nos expériences littéraires. En effet, c’est en raison de notre intérêt commun, la lecture, que nous sommes ici présents.

 

A l’annonce de l’ouverture d’une boite à lire, nous avons été ravis.

Prenez une petite fille découvrant la vie, un homme d’âge mûr fatigué par celle-ci, une jeune femme surchargée de travail et un homme qui ne demande qu’à en trouver un. Qu’ont-ils en commun ? Rien sûrement, si ce n’est les mots, les phrases, les livres !

 

Existe-t-il meilleur refuge, meilleure cachette que celle offerte par les romans, les poèmes ?

Quelle meilleure façon de tisser des liens qu’autour de son ouvrage favori ?

 

Les mots, une des rares ressources accessibles à tous, partout, sans le moindre coût. Pourquoi leurs assemblages méthodiques et lyriques devraient-ils, eux, être réservés à une classe de personnes ayant les moyens de se les procurer ?

 

De plus, pensez-vous qu’une telle source de voyage dans l’imaginaire, de connaissances, d’ouverture d’esprit, mérite une place miteuse sur une étagère, sous la poussière s’accumulant au fil des années ? Non, pour accomplir dignement sa mission d’ambassadeur des mots, un livre doit voyager de mains en mains, traverser les époques. Éternel messager, il ne peut être freiné par un quelconque lecteur possessif.

 

Ainsi, c’est pour toutes ces raisons que l’installation d’une boite à lire s’apparente à une évidence."

 

 

Rita Ouvrelle